Archives quotidiennes :

Quoi vous dire -

Mon sang se sera figé plus d’une fois aujourd’hui.
Ce matin Serge va mieux, ouf, il a pu s’alimenter mais son cap n’est pas bon pour passer au dessus de Grand Comores et ce soir, je suis dans l’expectative de me dire que peut-être tout s’arrêtera demain…
Les vents sont Sud à Sud Est sur les simulations mais Serge me dit que « In Situ » ils sont d’Est et qu’il a ramé toute la journée pour essayer de maintenir un cap à 300°, une nouvelle fois en vain…. Il en a plein les bras me dit-il!
Une dérive prévue cette nuit vers l’ouest et si les vents ne s’orientent pas comme prévus ou souhaités, je ne sais pas ce qu’il adviendra de Serge et Middleton demain midi. Comment dire les choses autrement alors que cela fait 3 jours que je « serre » les fesses concernant ce passage encore une fois délicat. Et Serge qui passe par des bas plus que par des hauts en ce moment. Mon sang se fige!
Ce matin, David et Bertrand ont été bloqués par la police au Zimbabwe au poste frontière de Mutare, car il manquait soit disant un papier pour les véhicules (il n’y manquait pas pour y entrer!). Bref nous savons que les policiers et douaniers aux frontières au Zimbabwe ont coutume de poser des problèmes là où il n’y en a pas, une façon d’obtenir un petit quelque chose en plus, si vous voyez ce que je veux dire alors que le visa coute la bagatelle de 100 US$ dans un des pays les plus pauvres du monde! Mon sang se fige mais 2 heures plus tard, ils sont au Mozambique. Ouf, le sang circule.
A Pemba: La fabrication du support que nous appellerons « berceaux » pour poser Middleton dessus, est commencé après avoir mis 2 heures ce matin à tourner dans la ville pour trouver les matériaux adaptés. Puis ce fut 2 allers-retours chez Bolloré pour apposer une signature sur une lettre pour le département maritime. Ensuite il fallait trouver un véhicule de location pour 2 jours en attendant les gars, ce que nous avions déjà trouvé sauf que nous apprenons qu’il faut laisser l’original de notre passeport!!! Je n’ai jamais vu cela. Mon sang se fige! Dans une autre agence, ils vous débitent votre carte bleue de 64 000 Meticals soit 1800€ et vous les re créditent ensuite. Autant dire que les frais de change et commissions bancaires de notre chère banque au Havre, pour une telle somme sont exorbitants et que nous paierons du coup 2 fois le prix de la location du véhicule qui s’élève à 90€ par jour !
Enfin, le prix pour une journée en mer avec un bateau à moteur = 3000 US $, j’étais assise quand j’ai fait répéter ce prix par deux fois. Mon sang se fige! Il reste à trouver d’autres pistes d’autant que nous savons déjà que l’approche des côtes du Mozambique ne sera pas simple et qu’il est impératif, d’aller au devant de Serge.

Je ne sais pas où on va mais on y va gaiement et je serais tentée de céder ce soir à l’abandon d’une telle hérésie. Je n’ai jusqu’alors jamais dit, ni pensé que les divers challenges des dernières années relevaient de la folie mais ce soir je me dis que toute cette histoire commence à prendre une folle tournure. Ce challenge est un défi hors norme je le savais avant de partir. Je me doutais aussi que la flexibilité de lieu et de temps dont nous devons faire preuve empêche une organisation carrée qui doit sans cesse s’ajuster et qui coûte les yeux de la tête, ce côté là Serge l’avait minimisé! Sans penser à ce côté pécuniaire (en 2004, nous avions emprunté de l’argent personnellement à notre retour pour éponger le déficit de la traversée Dakar-Le Caire et nous n’en sommes pas morts), pire encore je me dis que demain Serge peut aller s’échouer sur Grand Comores et que l’aventure sera vite terminée!!!
Mon corps est au Mozambique mais mon esprit s’enlise dans un marasme gluant dans lequel j’étouffe.
Tandis que mon sang se fige, c’est une hémorragie d’ondes négatives qui exultent ce soir. Et comme d’habitude la terre continue de tourner avec des milliers de morts au Népal et la naissance de la princesse Charlotte… Tellement enthousiasmant!