Archives quotidiennes :

Le temps qui passe et…des nouvelles -

Un long silence et comme d’habitude, c’est parce que les journées ne sont pas assez longues.
Soufflez à fond – inspirez profondément – soufflez – inspirez…..
Trop accaparés depuis des semaines pour avoir parfois le temps de penser, l’action nous rend inconscients de ce qui nous attend !

Nous sommes encore face à notre conscience morcelée en petits tiroirs, dans chaque tiroir des dossiers: partenaires, site internet version 2, Balise Trackers et satellites, nouer les contacts sur l’Ile, bateau et sa logistique, logistique terrestre pour Madagascar et l’Afrique Australe, gestion des images, préparation de la venue de l’équipe. Plusieurs de ces dossiers sont ouverts en même temps, et parfois la nuit vient et certains ne sont pas refermés, laissant place à la cogitation qui vous éloigne du sommeil…

Le matin, Serge me raconte ses rêves plus ou moins encourageants. L’inconscient a fait son travail, une façon d’évacuer les inquiétudes, les doutes, la peur.
Arrivés depuis le 16 février sur l’Ile de La Réunion, le choc thermique nous a anéantis pendant 24H00, mais dès la descente de l’avion, nous sommes passés à la Mairie de St Denis, à l’Office de Tourisme, au magasin de téléphonie avant de nous rendre au centre commercial Le Portail ,de chez Leclerc, notre partenaire. Pas d’acclimatation, pas le temps de prendre le temps. Il reste encore à déterminer la fin de la 3ème étape de course à pied le 10 mars….et tant de contacts à nouer, de petites choses à préparer, penser, organiser, faire.
Mardi 17/02: premier rendez-vous au siège de Leclerc-Distri, face au port de plaisance de la ville du Port, pour discuter communication et gestion du bateau qui sera dépoté sur leur plateforme.

Après-midi : 2ème aller-retour au Port depuis Saint-Gilles, où nous sommes basés, pour déposer une clé USB à la direction de Leclerc.
Mercredi 18/02: ordi pour Laure (organisation de l’arrivée du bateau et divers dossiers et tiroirs ouverts à traiter) et entraînement pour Serge. L’ après-midi, courses chez Leclerc car nous sommes indépendants pour les repas, dans la Résidence Tropic Appart.

Jeudi 19/02: dédouanement du bateau à la Douane de Le Port, orchestré par Sea Frigo, un de nos partenaires. Puis recherche de T-Shirts anti-UV manches longues, car Serge prend pleinement conscience qu’il va cuire en mer.

Vendredi 20/02: 1H40 dans les bouchons pour rejoindre Saint-Denis, nous allons enchaîner 4 rendez-vous:

  1. société de signalétique pour production d’une bâche pour le départ
  2. Réunion 1ere (anciennement RFO)
  3. Le Port : Rendez-vous avec le Cross pour toutes les questions sécuritaires du et sur le bateau
  4. Michel Besnier, notre seul contact à l’Ile de la Réunion, ancien collègue de Roger, notre PV(pigeon voyageur) ; Michel, qui habite au Port est un contact incroyable qui va nous aider pour tous les détails qui ne se voient pas et pourtant…

Pendant ce temps là, le bateau est arrivé dans son conteneur sur la plateforme Leclerc-Distri, il nous attendra au chaud tout le week-end, pour un dépotage lundi matin.

Samedi 21/02: nous n’avons pas sorti la voiture et cela fait du bien car passer 50minutes pour 20km n’est pas un phénomène rare, aux horaires où nous devons nous déplacer. Le trafic routier sur la route de l’Ouest de la Réunion, s’apparente aux bouchons parisiens, le cadre est cependant différent et beaucoup plus agréable pour prendre son mal en patience. Nous grouperons nos déplacements, ce que nous avons déjà commencé à faire.

Dimanche 22/02: Grand Tour de l’Ile pour la reconnaissance de la partie course à pied = 8 heures de voiture et nous sommes contents de l’avoir fait. Notamment pour la sortie de St-Denis et le passage de St-Pierre à St Louis.

Lundi 23/02: dépotage du bateau – visite à la Capitainerie du port pour se présenter et organiser la mise à l’eau de Middleton le lendemain – visite chez un prestataire d’électronique nautique – visite au Roue lève qui fera la manipulation pour mettre le bateau à l’eau – Organisation de prises de vue en mer pour cette semaine en fonction de la météo qui est un peu capricieuse en cette saison des pluies.

Mardi 24/02: Mise à l’eau du bateau et si c’était aussi simple que de le dire, je serais « Ma Sorcière Bien-aimée » et remuerais juste mon nez. Mais pour faire court, tout s’est bien passé avec juste un petit heurt de la coque du bateau pour l’entrée dans le Port. Mission impossible sans André et Michel, qui nous ont donné un sérieux coup de main. J’aurai l’occasion d’en parler à nouveau. Merci au Port de Plaisance de la Pointe des Galets et à tout son personnel aussi souriant, avenant que charmant et au Port Réunion, un autre partenaire.

Nous recevons entre 20 et 30 mails par jour et tous concernent l’épopée et sa préparation. La moitié nécessite des réponses et de mon côté j’en passe une bonne dizaine. Que ferions nous sans internet?
Nous avons eu le temps de prendre 3 bains de mer d’environ 30 minutes chacun. Et oui, tout est compté.
Serge a eu le temps de courir 130km en 1 semaine
Il faudra attendre 22 mois pour penser vacances et tourisme.
Le bateau est à l’eau – La mise en place continue

La porte d’entrée du Tour du Monde s’ouvre et nous y pénétrons.