Archives quotidiennes :

Majunga et son baobab -

34,8km en 4H15
Et si le tour du Monde s’arrêtait au baobab de Majunga….
Une nouvelle fois nous poserions bien nos valises un peu plus longtemps, dans cet endroit somptueux que nous découvrons. Un accueil chaleureux et enthousiaste orchestré à distance par Delphine Andriantsitohaina, depuis Tana. Delphine, organisatrice de l’évènement nautique « Majunga fait son tour du Monde » a délégué à son amie Guillaumette, majungaise depuis 25 ans, l’organisation de l’arrivée de Serge dans sa ville.
Au 27ème kilomètre, de jeunes sportifs de la ville ainsi que des footballeurs ont formé une belle troupe autour de Serge pour l’accompagner sur toute la traversée de la ville. Serge en tête mène le train à un rythme d’enfer, presque effrayé par cette foule autour de lui. Serge coureur solitaire dans une brousse paisible jusqu’alors, se retrouve dans les faubourgs d’une ville où se pressent taxi-brousses, charrettes à zébus, tuk tuk, pousse-pousses dans une cohue désordonnée avec subitement une trentaine de coureurs massés autour de lui. Le retour à la civilisation s’est faite en 7 kilomètres et tout au bout l’océan que nous retrouvons avec de grand yeux émerveillés, l’estuaire du Betsiboka est majestueux pour ne pas dire grandiose.
Guillaumette a convié la presse, le directeur de l’office de tourisme, le président délégué aux sports de la ville, des musiciens et des danseuses, sous l’égide de « Majunga fait son tour du Monde ». Sur le rond point du baobab trône la belle mappemonde de cette régate de pirogues. L’analogie ne pouvait pas mieux tomber!
Une ambiance de fête tandis que Serge et les coureurs tournent 7 fois autour du Baobab, un chiffre porte-bonheur. Il ne fallait pas rater l’occasion de faire un voeu, ce que je fis tandis que les tours s’enchaînent en rythme, en sourires et en chantant. Serge oubliera d’éteindre sa balise, d’éteindre sa montre, gagné par la chaude ambiance, les questions de la presse et des jeunes, toujours aussi disponible même dans la fatigue.
Il est 10H30, lorsque nous quittons le centre ville vers La Petite Plage, où nous logerons avant le départ de Serge. Delphine nous a offert l’hospitalité dans sa maison de vacances, un petit paradis qui surplombe l’océan, tourné vers l’ouest et le Mozambique…. Nos regards se posent souvent vers cette horizon lointain que nous allons bientôt rejoindre, Serge à la rame et René et moi en avion.
En attendant, nous n’avons pas de quoi nous ennuyer. La journée de lundi sera citadine pour les démarches administratives relatives à Serge et son bateau, pour faire les provisions qu’il emportera sur son bateau, recharger la clé 3G qui me permettra de mettre le site à jour et de travailler mardi sur la suite du voyage. Mardi, René et Serge s’occuperont à préparer Middleton pour la mise à l’eau et le départ qui devrait avoir lieu mercredi sous réserve d’une bonne fenêtre météo d’au moins 5 jours. Danz et Hassina resteront avec nous jusqu’à notre départ, pour veiller sur nous comme ils l’ont fait avec tant d’attention depuis Tana.
Serge qui avait espéré voir le match retour Barcelone-PSG, vient de me dire que ce ne serait pas raisonnable de le regarder si il part mercredi matin…. L’avenir nous dira qui de l’envie ou de la raison l’emportera!

Nous remercions vivement, Delphine, notre hôtesse « fantôme » que nous n’aurons pas eu le plaisir de rencontrer. Son amie Guillaumette et toute l’équipe de « Majunga fait son tour du Monde » que je vous laisse découvrir sur le lien suivant. Une belle initiative qui a vu le jour il y a quelques années. Merci pour cet accueil aussi spontané qu’inoubliable, avec un coeur grand comme ça!